11e Congrès National
De pharmacovigilance // N° 85

 

 

Dans le cadre de célébration de 30 ans de l’existence de la pharmacovigilance (PV) au Maroc grâce à la création du Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance depuis 1989, la Société Marocaine de Pharmacovigilance (SMPV) a organisé les 14 et 15 décembre 2018, son 11e Congrès National de pharmacovigilance, sous le thème « Pharmacovigilance au Maroc, 30 ans après…».

Ce congrès qui a eu lieu à la Fondation Mohammed VI de la promotion des œuvres sociales de l’éducation-Formation Al Irfane à Rabat, a été l’occasion de débattre sur l’évolution de la PV au Maroc, et particulièrement son système de PV, avec la participation d’acteurs majeurs de la santé et d’experts Marocains et étrangers mais aussi la participation de l’équipe de  pharmacovigilance de certains pays comme l’Algérie, la Tunisie, la Libye, le Burkina Fasso, le Benin et le Togo.

Au cours de ce congrès, 4 thèmes ont été abordés :

  • Les défis actuels de la pharmacovigilance (Système national de Pharmacovigilance : 30 ans après…, Décentralisation des vigilances sanitaires : acquis et perspectives, pharmacovigilance dans les structures hospitalières et gestion du risque médicamenteux : Efficience et réactivité) ;
  • L’ouverture de la Pharmacovigilance vers l’Afrique (Activités du Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc et du Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la santé de Rabat, Pharmacovigilance des médicaments à l’import et à l’export, l’expérience des pays Africains en Pharmacovigilance et l’expertise Marocaine pour les Maladies chroniques) ;
  • La pharmacovigilance au service de la sécurité du patient (L’usage rationnel des médicaments et des produits de santé ; quel avenir ? la bioéquivalence au service du patient, les médicaments génériques : Apports et limites, Quelques exemples sur les erreurs médicamenteuses observés entre prescription et dispensation et l’analyse de la BDD du CAPM sur les erreurs médicamenteuses observés aux Maroc) ;
  • Et des thèmes variés allant du partage des expériences des pays en PV (Algérie, Benin), aussi l’expérience des pharmaciens dans les services hospitaliers, à la discussion des problèmes observés au CHUs (INO-CHU de Fès – HMMV…).

Deux tables rondes ont également été organisées, la première sur la PV des dispositifs médicaux et la deuxième sur la PV des produits cosmétiques.

 

Communiqué de Presse Société Marocaine de Pharmacovigilance, décembre 2018.

Chargement...