2000 décès annuels
Dans les accidents de travail ! //N°109

 

 

Selon le Bureau International du Travail (BIT), environ 2000 décès par an au Maroc sont liés à des accidents de travail, soit un des chiffres des plus élevés dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).

« Il convient d’entreprendre une réforme du système de santé et de sécurité au travail fondée sur une vision globale et non sur des initiatives ou des actions sporadiques », a précisé le Président du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE), Ahmed Chami, le 04 février dernier lors d’un atelier de restitution virtuelle, dédié à la présentation de l’avis du Conseil intitulé « Santé et sécurité au travail : un appui essentiel au développement économique et social ».

Il est à noter que le CESE a réalisé une étude sur la question de la santé et de la sécurité au travail, étude qui a concerné aussi bien le secteur public que privé avec leurs différentes composantes, notamment les TPE, le secteur agricole et le secteur informel. Il en ressort que si le Maroc a réalisé des progrès considérables dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail, notamment grâce à l’élaboration du projet de loi-cadre sur la santé et sécurité au travail, la création de l’Institut national des conditions de vie au travail et l’élaboration de la politique nationale et du programme national de santé et de sécurité au travail pour la période 2020-2024, des lacunes importantes persistent. Celles-ci se traduisent, entre autres, par une mise en œuvre limitée des règles de santé et de sécurité au travail dans le secteur privé, une non-inclusion du système dans le secteur public et un manque de compétences spécialisées.

 

H24info du 04 février 2021.

 

 

Chargement...