Aspects clinique et physiopathologique de la rage //N°102

 

 

 

La rage humaine est une anthropozoonose virale aiguë du système nerveux central. C’est une maladie à déclaration obligatoire, transmise accidentellement à l’homme par la salive d’un animal infecté.  Après une morsure, le virus se multiplie au niveau de la plaie et dans les cellules musculaires avant de migrer vers le système nerveux. Sa présence est détectable pendant 2 à 3 jours au niveau du point d’inoculation. La migration du virus ne se fait pas par dissémination virémique mais par propagation à travers le flux axoplasmique rétrograde. 

Les neurones et les cellules gliales sont les cibles privilégiées du virus où il se multiplie rapidement. Dans un second temps, il va diffuser de façon centrifuge et atteindre tous les organes dont les glandes salivaires. C’est la destruction progressive des tissus nerveux qui conduit inéluctablement au décès du patient.

 

 

 

 

 

Auteurs : T. Doblali1, L. Louzi2, M. Zouhdi3

1Laboratoire de microbiologie, Faculté de Médecine et Pharmacie de Rabat – Rabat

2Pôle des laboratoires et de la pharmacie de l’Hôpital Militaire Moulay Ismail – Meknès

3Service de microbiologie-sérologie, CHU Ibn Sina – Rabat

Chargement...