La bactériémie chez l’allogreffe // N°68

 

L’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CHS) s’est développée au cours des deux dernières décennies, et fait partie du traitement de nombreuses hémopathies malignes ou non.

Les complications infectieuses sont fréquentes chez les patients greffés et constituent une des principales causes de morbi-mortalité.

Les bactériémies sont associées à des complications telles que le choc septique ou la défaillance multiviscérale, qui peuvent mettre en jeu le pronostic vital. Le retard à l’initiation d’un traitement antibiotique adapté  est associé à une plus grande mortalité.

A partir d’une revue de la littérature, nous allons étayer le profil épidémiologique et les facteurs de risque des bactériémies chez le greffé de CSH.

 

Auteurs : N. Bougrine, A. Khermach, Z. Taki, H. Louzi
Service de microbiologie, Hôpital d’Instruction Militaire Moulay Ismail – Meknès

Chargement...