Le bilan cardiologique devant un accident ischémique cérébral //N°108

 

 

 

L’origine cardioembolique est retrouvée chez 15 à 30 % des accidents ischémiques cérébraux. Devant un examen clinique et une imagerie cérébrale orientant vers une origine cardioembolique, et outre l’ECG de base au repos, un bilan cardiologique minimal comprenant un monitoring ECG et une échocardiographie transthoracique et/ou transœsophagienne devra être réalisé à la recherche d’une source cardiaque d’embolie.

 

Auteurs : M. Haboub, A. Kherraf, H. Mechal, MEG. Benouna, A. Drighil, L. Azzouzi, R. Habbal

Service de Cardiologie, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...