bon usage des antibiotiques // N°63

 

Haute Autorité de santé (HAS), 18 novembre 2016.

Dans le cadre de la feuille de route de lutte contre l’antibiorésistance présentée par le Gouvernement Français le 17 novembre dernier, la Haute Autorité de santé (HAS) vient de publier, en partenariat avec la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf), 9 fiches mémos à destination des médecins généralistes, concernant la prescription des antibiotiques dans les infections les plus fréquentes : rhinopharyngite et angine (enfant et adulte), sinusite (enfant et adulte), otite (enfant et adulte), ainsi que la cystite et la pyélonéphrite de la femme et de la femme enceinte.

Ces fiches mémos rappellent les éléments permettant de déterminer la nécessité ou non d’un recours à l’antibiothérapie, ainsi que la molécule et le dosage les plus appropriés à chaque situation.

Ainsi, par exemple, en cas de rhinopharyngite aiguë chez un enfant, la prescription d’antibiotiques n’est pas nécessaire. En cas d’angine aiguë chez un enfant de moins de 3 ans et chez un enfant de plus de 3 ans ayant une angine aiguë d’origine virale (Test de diagnostic rapide -TDR- négatif), la prescription d’antibiotiques n’est pas non plus justifiée. En revanche, pour un enfant de plus de 3 ans souffrant d’une angine aiguë d’origine bactérienne (TDR positif), la prescription d’amoxicilline est recommandée en première intention, sauf en cas d’allergie aux pénicillines ou de contre-indication aux bêtalactamines.

 

 

 

Chargement...