Calendrier vaccinal 2022 Quoi de neuf ? // N° 123

 

 

Le ministère des Solidarités et de la Santé français a publié le 20 avril dernier une version actualisée du calendrier vaccinal. De nouvelles recommandations relatives aux vaccinations contre la coqueluche, les infections invasives à méningocoque (IIM) B et la grippe saisonnière sont introduites.

Les principales nouveautés du calendrier vaccinal 2022 français concernent :

  • la vaccination contre la coqueluche, désormais recommandée à chaque grossesse à partir du 2e trimestre en privilégiant la période comprise entre la 20e et la 36e semaine d’aménorrhée. Cette mesure, qui s’ajoute à la vaccination dès les premiers mois de vie et aux mesures de cocooning, vise à améliorer la protection des nouveau-nés par transfert transplacentaire passif des anticorps maternels, en attendant qu’ils soient vaccinés ;
  • la vaccination contre les infections à méningocoque B, désormais recommandée chez tous les nourrissons à partir de 2 mois et avant l’âge de 2 ans, avec le vaccin Bexsero®. Le calendrier précise le schéma qui doit être adopté. Une première dose doit être administrée aux enfants à l’âge de 3 mois, une deuxième à 5 mois, et une dose de rappel à un an. L’entourage familial des personnes à risque élevé d’IIM devrait aussi être vacciné. Par ailleurs, un rappel de vaccination contre le méningocoque B tous les 5 ans est recommandé chez les personnes présentant un risque continu d’exposition aux IIM ;
  • et la vaccination contre la grippe saisonnière, désormais recommandée chez les professionnels exposés dans le cadre professionnel aux virus porcins et aviaires, afin d’éviter une transmission des virus influenza humains aux animaux. Le document du ministère précise qu’il s’agit-là d’une « mesure de protection collective» et non « individuelle».

Le ministère fait également le point sur les couvertures vaccinales concernant les 8 nouvelles vaccinations devenues obligatoires le 1er janvier 2018 pour les enfants, en plus des 3 vaccinations obligatoires contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Il se réjouit ainsi de « l’augmentation des couvertures vaccinales pour tous les vaccins des enfants nés en 2018, 2019, et 2020 par rapport à ceux nés en 2017 ».

Le document indique enfin l’extension des compétences vaccinales accordée aux infirmiers, pharmaciens d’officine et sages-femmes, pour simplifier l’accès à la vaccination. Dans le même objectif, les vaccins du calendrier vaccinal prescrits par les médecins du travail (hors vaccinations liées à l’exercice professionnel) et les médecins scolaires sont désormais remboursés par l’Assurance maladie.

VidalNews du 25 avril 2022.

Chargement...