Cancer du larynx; À propos de 94 cas //N°110

 

 

 

Le cancer du larynx est parmi les cancers tête et cou les plus fréquents. Le stade localement avancé caractérise ce cancer dans les pays en voie de développement. L’objectif de ce travail est d’étudier les caractéristiques épidémiologiques, cliniques, thérapeutiques et évolutives de ce cancer dans notre contexte.

Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur 94 cas recueillis au service de radiothérapie du CHU Hassan II de Fès entre janvier 2013 et janvier 2015. Tous les patients ont une preuve histologique. Le traitement différait selon le stade entre laryngectomie partielle, totale, radiothérapie ou radio-chimiothérapie concomitante avec différentes combinaisons thérapeutiques.

La prédominance du sexe masculin est nette avec seulement 8 femmes dans notre série. L’âge moyen est de 48 ans et 84 % de nos patients sont des fumeurs chroniques. La dysphonie a été́ retrouvée chez 81 % de nos patients. Le délai de consultation moyen est relativement long avec une moyenne de 14 mois. 40,3 % des patients avaient une atteinte des trois étages. Le type histologique le plus fréquent est le carcinome épidermoïde dans 100 % des cas de notre série. Le bilan d’extension a systématiquement comporté une endoscopie sous anesthésie générale avec un scanner cervical. La majorité́ de nos malades ont été́ classés T3-T4. Le taux de survie globale à 3 ans a été de 57,9 %.

Le cancer du larynx est un cancer de l’homme alcoolo-tabagique. Le bilan endoscopique et radiologique (scanographique) permet  un bilan d’extension adéquat pour une meilleure conduite thérapeutique qui est principalement radio-chirurgicale. Les stades localisés sont de meilleurs pronostics d’où la nécessité d’un programme de lutte anti-tabac et d’un diagnostic précoce.

 

 

Auteurs : M. Ait Erraisse, FZ. Abboud, A. El Mazghi, T. Bouhafa, Kh. Hassouni

Service de Radiothérapie, Hôpital d’Oncologie, CHU Hassan II – Fès

Chargement...