Cardiopathies préexistantes à la grossesse : Les risques // N° 115

 

 

L’incidence des cardiopathies aiguës au cours de la grossesse est stable entre 1 et 2 % depuis les années 1930, avec des estimations plus récentes entre 0,1 et 1,4 %. La morbidité maternelle varie selon le stade d’évolution et la cardiopathie en cause, avec une morbidité inférieure pour les patientes peu symptomatiques (NYHA I). Les dernières recommandations européennes proposent une évaluation du risque cardiaque maternel selon la classification modifiée de l’Organisation mondiale de la santé (modified WHO classification). La morbidité fœtale avec augmentation de la prématurité et du retard de croissance intra-utérin est évaluée à 20 % des grossesses.

 

Auteurs : M. Kourouma, O. Baroud, M. Achbbak, K. Fichtali, M. Benhassou, S. Bouhya

Service de maternité Harouchi, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...