Edito N° 115 // Octobre 2021

L’incidence des cardiopathies au cours de la grossesse est stable. La morbimortalité semble en diminution tout en restant préoccupante, ainsi que l’indique les deux derniers rapports triennaux anglais sur la mortalité maternelle. La prise en charge des cardiopathies au cours de la grossesse pose deux problèmes distincts.
Le premier correspond à l’évaluation et le suivi de cardiopathies préexistantes à la grossesse, qui peuvent être décompensées par les modifications physiologiques induites par cette dernière et le péripartum, car, face aux demandes métaboliques augmentées de la mère et du fœtus, la grossesse s’accompagne de nombreux changements hémodynamiques. Le débit cardiaque augmente, la fréquence cardiaque augmente également et progressivement pour devenir maximale

Lire la suite
Page 1 sur 212
Chargement...