Edito N° 80 // Juillet-Août 2018

Des greffes sont imaginées dans les mythologies égyptiennes et gréco-romaines ou dans les miracles chrétiens (Côme et Damien greffant une jambe de Maure pour remplacer la jambe nécrosée d’un patient). Le premier témoignage crédible d’une autotransplantation est dû à Sushruta 800 ans av. J.-C. qui décrit des greffes de peau sur les nez amputés des criminels. Au Moyen Âge, les savants pratiquent surtout la greffe végétale. Au XVIème siècle, Gaspare Tagliacozzi réalise avec succès des autogreffes de nez mais échoue dans les allogreffes. Le XVIIIème siècle voit le développement des expérimentations de greffes sur animaux qui aboutit en 1902 …

Lire la suite
Page 1 sur 3123
Chargement...