Le yoga Pour soulager la fibrillation atriale ? //N°104

Après avoir montré le bénéfice du yoga dans le post-infarctus, des chercheurs Indiens de l’hôpital de Jaipur en Inde, démontrent que la pratique du yoga peut aider les patients souffrant de fibrillation atriale ou auriculaire (FA) à gérer leurs symptômes (palpitations, irrégularités du rythme, fatigue, douleurs angineuses et vertiges). L’abstract a été présenté cette année au congrès virtuel de l’European Society of Cardiology (ESC2020).

Lire la suite

Score calcique Prédiction de mortalité et impact sexe-spécifique //N°104

Le score calcique est un marqueur d’athérosclérose infra-clinique qui prédit la maladie coronaire et les maladies cardiovasculaires chez les patients diabétiques. Cependant, son impact sexe-spécifique n’est pas défini.L’objectif de l’étude était de le déterminer en comparant la relation entre le score calcique et la mortalité (toute cause, cardiovasculaire et coronarienne) chez les femmes et les hommes.

Lire la suite

Effet de la vitamine D3 et risque de chute Le débat toujours d’actualité ! //N°104

La chute est un facteur de risque majeur de traumatisme et d’hospitalisation, 25 % des plus de 65 ans chute au moins une fois par an.
L’effet de la vitamine D3 sur le risque de chute reste débattu, les sujets âgés avec 25(OH) vitamine D basse chutent plus, mais dans les études randomisées l’apport de vitamine D a peu ou pas d’effet sur la diminution du risque de chute, voire majore le risque de chute quand des doses trop importantes sont apportées.

Lire la suite

Le cholestérol baisse dans les pays développés Et augmente dans les pays en développement ! //N°103

Des concentrations élevées de cholestérol sont typiquement considérées comme caractéristiques des pays riches occidentaux. Toutefois, les déterminants diététiques et comportementaux du cholestérol sanguin changent rapidement à travers le monde et les pays utilisent les hypolipémiants à des degrés divers.

Lire la suite

Covid-19 et asthme Le paradoxe !//N°102

Les infections par les virus ayant un tropisme respiratoire sont une des principales causes d’exacerbations de l’asthme. Et c’est donc très logiquement, qu’au début de l’épidémie d’infections à SARS-CoV-2, la communauté pneumologique, et plus largement médicale, craignait que les patients asthmatiques ne paient un lourd tribut à cette maladie jusqu’alors inconnue…..

Lire la suite
Page 1 sur 812345Dernière page »
Chargement...