Chimioprophylaxie antituberculeuse // N°81

 

Le risque de développer une tuberculose maladie est variable et dépend de plusieurs facteurs dont  le statut immunitaire du patient. La chimioprophylaxie antituberculeuse permet la  prévention de la tuberculose chez ces patients à risque. Dans notre contexte,  les recommandations actuelles font appel  à une chimiothérapie à base d’isoniazide en prise quotidienne pendant  six à neuf  mois.  D’autres recommandations internationales optent pour l’association rifampicine- isoniazide durant trois mois permettant ainsi de réduire la durée et d’améliorer l’adhérence au traitement.

 

Auteurs : M. Elmghari, W. Gaddar, H. Benjelloun, N. Zaghba, N. Yassine
Service des maladies respiratoires
CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...