Chimiothérapie et procréation , Défi de préservation de la fertilité // N° 122

 

 

 

L’amélioration de la prise en charge des maladies oncologiques a permis, au cours des dernières décennies, d’augmenter la survie et l’espérance de vie chez les patients porteurs de cancer. Cependant l’emploi d’une chimiothérapie parfois agressive et  à base d’agents alkylants majore le risque d’une insuffisance ovarienne prématurée et d’infertilité chez les jeunes femmes et enfants atteintes de cancer. L’un des enjeux majeur sera donc de tenter de conserver  la fonction ovarienne et la fertilité de ces patientes à l’issue des traitements anticancéreux. Ce sont principalement l’âge, le statut folliculaire ovarien et la gonadotoxicité prévue des traitements qui conditionnent la stratégie de préservation de la fertilité.

La congélation embryonnaire est une pratique reconnue permettant la préservation de la fertilité, mais elle n’est pas toujours réalisable en raison des spécificités de la folliculogenèse qui rendent l’autoconservation des gamètes féminins plus complexe que chez l’homme.

Dans le même souci de protection de cette fertilité, d’autres stratégies ont vu le jour, comme la cryoconservation de tissu ovarien avec folliculogenèse in vivo par autogreffe orthotopique. Cette méthode peut être proposée actuellement en cas de traitement hautement gonadotoxique.

La cryoconservation de tissu ovarien a l’avantage de pouvoir être proposée aussi bien aux jeunes femmes qu’aux filles prépubères, et ne retarde pas le traitement par chimiothérapie, contrairement à la congélation embryonnaire qui nécessite une stimulation ovarienne préalable. La congélation ovocytaire est envisageable chez les femmes sans partenaire.

La protection médicamenteuse par analogues de la gonadotrophin-releasing hormone (GnRH) semble également une possibilité intéressante. Quant à la folliculogenèse in vitro, elle est actuellement expérimentale.

 

 

Auteurs : R. WATFEH, M. HIJJI, A. ANSARI CHENGUITI, M. YOUSSFI, S. BARGACH

Service de Gynécologie-Obstétrique, cancérologie et grossesses à risque, Maternité Souissi – Rabat

Chargement...