Conduite à tenir devant une dysphagie

 

La dysphagie représente un des maîtres symptômes de la sémiologie pharyngo-œsophagienne. Chez l’adulte, son apparition doit avant tout faire évoquer le diagnostic de cancer, imposant toujours une endoscopie œsogastroduodénale en première intention pour éliminer une lésion organique de l’œsophage.

La dysphagie doit être distinguée de l’odynophagie, ou d’une sensation de satiété précoce, décrite parfois par les malades comme un blocage épigastrique, de causes multiples, nécessitant une démarche diagnostique rigoureuse. Le but de cette mise au point est de revoir à travers une revue de littérature, la démarche diagnostique devant une dysphagie.

Auteurs : W. Zerhoune, A. Ibrahimi, I. Mellouki

Service d’hépato-gastroentérologie, CHU Hassan II – Fès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Chargement...