Diagnostic de l’adénomyose // N° 84

 

L’adénomyose est définie par la présence d’ilots de tissu endométrial dans l’épaisseur du myomètre. Cela provoque habituellement une hypertrophie diffuse ou localisée de l’utérus. L’étiologie et la pathogénie ne sont pas définies précisément : invagination endométriale provoquée par des traumatismes utérins (césarienne, curetage, myomectomie) ou métaplasie müllérienne. Des facteurs hormonaux faciliteraient le développement de ces lésions. Le rôle de l’adénomyose dans l’infertilité n’est pas clairement élucidé, mais celle-ci pourrait nuire à l’implantation par des phénomènes mécaniques, inflammatoires ou immunologiques.

L’adénomyose provoque des douleurs pelviennes et des ménorragies, mais est asymptomatique dans un tiers des cas. Le diagnostic de certitude est anatomopathologique. Cependant, l’imagerie par échographie endovaginale et par résonance magnétique permet d’orienter le diagnostic avec de bonnes sensibilité et spécificité. Les critères diagnostiques sont l’hétérogénéité myométriale diffuse ou localisée (adénomyome) et la présence de kystes intramyométriaux.

 

 

 

Auteurs : J. Bouihi, H. Taheri, S. Benkirane, H. Saadi, A. Mimouni

Service de gynécologie-obstétrique

CHU Mohammed VI – Oujda

Chargement...