Est-ce si difficile de diagnostiquer une acidocétose diabétique chez l’enfant ? // N° 70

 

Le diabète de l’enfant est diagnostiqué chez 50 % des cas au stade de l’acidocétose. Les 2 observations rapportées montrent que la gravité de l’état clinique initial des enfants de 4 et 11 ans à leur admission, est liée à un diagnostic tardif de diabète. Ils présentaient tous un coma, des troubles de l’hémodynamique, une déshydratation et une acidose sévères (RA <5). Les signes du diabète, présents depuis 2 semaines chez le premier cas, n’avaient pas inquiété les parents. Un ou plusieurs médecins consultés, 2 à 21 jours avant l’admission n’ont pas évoqué d’emblée le diagnostic de diabète. Une acidocétose manifeste était présente dans les deux cas 48 heures avant l’hospitalisation.

Le diagnostic de diabète de l’enfant à un stade plus précoce est facile, immédiat au cabinet médical et peu coûteux. Il repose sur un geste simple, l’utilisation d’une bandelette réactive urinaire. Les médecins généralistes, les pédiatres, les médecins d’urgence doivent être sensibilisés pour penser à ce diagnostic chez l’enfant. Le défi à relever est de diminuer la fréquence des acidocétoses révélatrices du diabète chez l’enfant, potentiellement graves, en portant le diagnostic à un stade antérieur de la maladie.

Auteurs : R. Moujahid, Y. Kriouile, Z. Imane

Unité d’endocrinologie et diabétologie pédiatrique

Service de pédiatrie 2, Hôpital d’enfants – Rabat

Chargement...