Dupilumab : Une biothérapie dans la polypose nasale non contrôlée // N° 116

Sanofi Genzyme a récemment annoncé dans un communiqué que la biothérapie dupilumab (Dupixent®), qui a déjà montré son efficacité dans l’asthme sévère et la dermatite atopique, est désormais disponible pour la prise en charge de la polypose naso-sinusienne sévère (PNS) chez les patients insuffisamment contrôlés par des corticostéroïdes systémiques et par la chirurgie, devenant ainsi la première biothérapie dans cette indication.

Le dupilumab inhibe les voies de signalisation de l’IL-4 et de l’IL-13, 2 cytokines majeures des pathologies inflammatoires de type 2. Le blocage de ces voies avec le dupilumab diminue plusieurs médiateurs de l’inflammation de type 2 que l’on retrouve chez 80 % des patients atteints de PNS.

En pratique, le traitement doit être administré par injection sous-cutanée dans la cuisse ou l’abdomen toutes les deux semaines. Si l’injection est effectuée par une tierce personne, elle peut être faite dans la partie supérieure du bras. Si le professionnel de santé juge que cela est approprié, le patient peut s’auto-injecter Dupixent® ou un aidant du patient peut lui administrer. La dose recommandée de Dupixent® chez l’adulte est une dose initiale de 300 mg suivie d’une dose de 300 mg administrée toutes les deux semaines.

Il s’agit d’un médicament d’exception soumis à une prescription initiale hospitalière annuelle. La prescription initiale et le renouvellement sont réservés aux spécialistes en oto-rhino-laryngologie.

 

Medscape du 03 septembre 2021.

 

 

Chargement...