Edito N° 103 // Septembre 2020

La prévention cardiovasculaire est définie par un ensemble coordonné d’actions visant à réduire ou à éliminer l’impact des maladies cardiovasculaires. Elle doit être délivrée à l’échelle de la population générale via la promotion des bonnes habitudes de vie ainsi qu’au niveau individuel chez ceux ayant un risque cardiovasculaire modéré ou élevé ou une maladie cardiovasculaire établie, en changeant le mode de vie et en optimisant les facteurs de risque.

Dans le domaine de la prévention cardiovasculaire (CV), 2018 a été une année de mise à jour des données épidémiologiques nationales et 2019 a été une année de changement des recommandations des grandes sociétés savantes en cardiologie. 

La prévention cardiovasculaire est un domaine polyvalent, intéressant le clinicien qu’il soit médecin généraliste, endocrinologue, néphrologue, cardiologue ou médecin vasculaire.

Une enquête nationale de prévalence des facteurs de risque communs des maladies non transmissibles a été menée entre 2017 et 2018 et ses résultats ont été mis en ligne sur le site du ministère de la santé publique en 2018. Les données sont alarmantes, d’une part avec une augmentation nette de la prévalence de l’hypertension artérielle, du diabète, des dyslipidémies et du tabagisme et d’autre part avec une prévalence significative du mode de vie malsain.

Aussi, les recommandations de prises en charge ont été mises à jour par les grandes sociétés savantes. Il y a eu d’abord, les recommandations américaines sur la prévention CV primaire présentées au congrès de l’American College of Cardiology en mars 2019. En septembre de la même année et durant le congrès de la Société européenne de cardiologie, deux ensembles de recommandations ont été émis dans le domaine de la prévention CV sur la prise en charge des dyslipidémies et sur la prise en charge du diabète. 

Ces trois points fondamentaux justifient l’intérêt de mettre le point sur la prévention cardiovasculaire afin de guider le clinicien dans sa pratique quotidienne.

Haboub, A. Drighil, L. Azzouzi, R. Habbal

Service de Cardiologie, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...