Edito N° 104 // Octobre 2020

Les pathologies thyroïdiennes sont fréquemment évoquées en consultation de médecine générale devant des motifs souvent multiples et peu spécifiques comme l’asthénie, les variations de poids ou les troubles du sommeil. Au vu de la forte incidence des dysthyroïdies, ces symptômes sont donc à l’origine de nombreux bilans thyroïdiens, de dosages de TSHus qui sont effectués par an. Les résultats de ces analyses entrainent des explorations biologiques et radiologiques complémentaires, et peuvent aboutir à un suivi régulier, voire à l’instauration d’un traitement médical ou chirurgical. Les pathologies de la glande thyroïde représentent l’une des causes les plus fréquentes des pathologies hormonales jusqu’à la fin de l’adolescence. Le dysfonctionnement thyroïdien est généralement associé à une atteinte auto-immune et cela avec une prévalence croissante. Ces atteintes auto-immunes de la glande thyroïde comprennent la thyroïdite de Hashimoto et la maladie de Graves-Basedow aussi appelée goitre toxique diffus. Les mécanismes immunologiques impliqués dans ces affections sont étroitement apparentés, bien que leur présentation clinique diffère en raison de la particularité de la réponse immunologique. Les deux maladies sont interconnectées par une pathologie thyroïdienne similaire, leur survenue commune au sein d’une même famille et/ou chez le même patient au fil des années. Une prédisposition génétique associée à des facteurs environnementaux et hormonaux semble contribuer à leur développement. La prévalence des dysthyroïdies en Europe est estimée à 3,82 % dans une méta-analyse récente, dont la majorité des hypothyroïdies les plus fréquemment observées, avec une nette prédominance féminine dans ces pathologies.

Par ailleurs, plusieurs études ont montré des variations de prévalence en fonction de l’âge mais aussi d’autres facteurs comme l’apport en iode et l’origine ethnique.

 

Pr Hicham CHEMSI

Laboratoire de Biochimie, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca, Université Hassan II – Casablanca

Chargement...