Edito N° 113 // Juillet 2021

La grossesse n’est pas une maladie mais les importantes modifications qu’elle entraîne peuvent être la cause de quelques maladies, comme les vomissements gravidiques, symptômes physiologiques du premier trimestre, un motif fréquent de consultation ainsi que d’hospitalisation dans les formes incoercibles (hyperemesis gravidarum).

Les anomalies de volume du liquide amniotique dans le sens de l’hydramnios ou oligoamnios où le fœtus intervient directement sur la dynamique du liquide amniotique peuvent survenir au courant de la grossesse. Il s’agit d’une complication obstétricale rare mais grave, avec un risque vital maternel et fœtal.

La rupture utérine peut également survenir au cours de la grossesse et lors de l’accouchement. Les affections endocriniennes survenant dans l’année suivant l’accouchement sont les syndromes endocriniens du post-partum. Ils sont dus aux modifications immunologiques, sécrétoires et vasculaires résultant de la grossesse.

Ce dossier sera consacré à l’étude de ces cinq pathologies rencontrées en pratique obstétricale.

 

Dr Jamal BOUIHI

Gynécologue obstétricien, Chef de pôle mère enfant, Chef de service de la maternité

CHP Hassan II – Figuig-Bouarfa

Chargement...