Edito N° 120 // Mars 2022

Le traitement par radiothérapie peut générer de nombreux effets secondaires, certains pouvant apparaître dès le début du traitement et d’autres plus tardivement, c’est-à-dire des mois, voire des années après l’irradiation. Ces effets secondaires néfastes peuvent avoir de nombreuses répercussions que ce soit d’un point de vue psychologique, physique ou fonctionnel.

Les complications de l’irradiation sont souvent spécifiques de l’organe irradié. La toxicité est plus ou moins marquée en fonction de chaque individu (profil de tolérance différent d’un patient à l’autre pour un traitement identique), des modalités de l’irradiation (volume de traitement, fractionnement, étalement), de la région anatomique traitée et des traitements associés (toxicité plus marquée en cas de chimio-radiothérapie concomitante).

Le traitement des effets secondaires de la radiothérapie doit être soigneusement planifié et administré de façon à les réduire le plus possible. L’équipe médicale doit informer le patient sur ceux qui peuvent se produire pour chaque localisation de cancers et sur les moyens d’y faire face. Un suivi régulier permet de les détecter et de réajuster le traitement si nécessaire.

Dans le but de bien comprendre la physiopathologie des effets secondaires aigus de la radiothérapie et de bien détailler ses manifestations, nous avons abordé ce sujet sur trois étapes.

 

  1. Bouziane, W. Hassani, FZ. El Meslmi, FZ. Farhan, Z. Alami, T. Bouhafa

Service de radiothérapie-oncologie, CHU Hassan II – Fès

Chargement...