Edito N° 80 // Juillet-Août 2018

Des greffes sont imaginées dans les mythologies égyptiennes et gréco-romaines ou dans les miracles chrétiens (Côme et Damien greffant une jambe de Maure pour remplacer la jambe nécrosée d’un patient). Le premier témoignage crédible d’une autotransplantation est dû à Sushruta 800 ans av. J.-C. qui décrit des greffes de peau sur les nez amputés des criminels. Au Moyen Âge, les savants pratiquent surtout la greffe végétale. Au XVIème siècle, Gaspare Tagliacozzi réalise avec succès des autogreffes de nez mais échoue dans les allogreffes. Le XVIIIème siècle voit le développement des expérimentations de greffes sur animaux qui aboutit en 1902 à la première autogreffe réussie d’un rein sur un chien par Emerich Ullmann. Mais la véritable avancée fut avec la découverte par Jean Dausset, en 1958, des règles d’histocompatibilité tissulaire (système HLA) qui a permis la transplantation immunologiquement compatible des organes humains, et depuis 1960, des progrès considérables ont été réalisés dans le domaine des greffes notamment grâce aux traitements immunosuppresseurs, de plus en plus efficaces. Néanmoins, il subsiste un risque infectieux post-transplantation qui change avec le temps et qui est fonction du traitement immunosuppresseur et du type de greffe.

Les infections post-transplantation d’organes ou greffes de moelle osseuse sont favorisées par l’immunodépression thérapeutique, elles  restent l’une des premières causes de mortalité et de morbidité après la greffe avec un taux de 12 % et plus de 75 % chez les transplantés qui vont développer au moins un épisode infectieux durant la première année post-transplantation ; ces complications infectieuses ont beaucoup diminué du fait de mesures préventives drastiques. Ce numéro est consacré aux diagnostics, l’épidémiologie, le traitement et la prophylaxie des infections bactériennes, virales, parasitaires et mycosiques post-transplantation.

 

Dr Taoufik DOBLALI

Professeur de microbiologie

Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat

Chargement...