Edito N° 83 // Novembre 2018

L’association cancer et grossesse, quoique rare, n’est pas anecdotique. Les défis de cette situation sont de savoir évoquer le diagnostic et de traiter au mieux la mère sans répercussions majeures sur le fœtus.

Le diagnostic peut en être difficile car l’âge de survenue d’un cancer chez une femme enceinte ne correspond pas au pic d’incidence du cancer. Les cancers les plus fréquemment associés à la grossesse sont les hémopathies malignes chez les femmes de moins de 30 ans et les cancers du sein chez les femmes de plus de 30 ans. Les dysplasies du col sont fréquentes. Les cancers du col, de l’ovaire, les mélanomes et les autres cancers sont exceptionnels. Leur prise en charge diffère peu de celle habituellement recommandée en dehors de la grossesse et leur pronostic est rarement modifié par la grossesse.

En dehors du premier trimestre, les thérapeutiques menacent peu le fœtus. La préservation de la fertilité ultérieure est un enjeu majeur chez ces femmes pour qui une autre grossesse est rarement contre-indiquée.

Dans ce numéro, nous allons mettre le point sur les particularités du cancer au cours de la grossesse. Nous allons également développer la compatibilité des traitements du cancer avec la grossesse, les risques courus pour la mère et le fœtus, les éléments pesant dans la décision thérapeutique et les méthodes envisageables.

 

 

1.Kourouma, M. Serraj, K. Fichtali, M. Benhassou, S. Bouhya

Service de Maternité Harrouchi

CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...