Edito N° 91 // Juillet -Août 2019

Les causes des blessures sportives peuvent avoir plusieurs origines possibles ; on divise traditionnellement les facteurs de risque en deux catégories principales : les facteurs de risque intrinsèques à l’athlète et les facteurs de risque extrinsèques ou environnementaux. Ces facteurs de risque peuvent être également séparés en facteurs modifiables et non modifiables (comme le sexe ou l’âge). L’intérêt de cette distinction est de pouvoir modifier les caractères variables grâce à l’entrainement physique, au travail de la force, de l’équilibre, de la souplesse, sans oublier celui du mental, afin d’augmenter les performances du sportif.

La prise en charge de la pathologie ostéo-articulaire du sportif a largement bénéficié du progrès de l’imagerie, notamment de l’échographie et de la résonance magnétique. L’imagerie du sportif est une véritable spécialité, nécessitant des connaissances anatomiques et pathologiques précises, ainsi que la parfaite maîtrise des différentes techniques d’exploration.

Pendant quelques décennies, les traitements locaux des douleurs tendineuses ou articulaires du sportif étaient limités aux anti-inflammatoires et aux infiltrations de corticoïdes. Depuis le début de ce millénaire, les traitements se sont affinés, débouchant sur de nouvelles approches thérapeutiques : ondes de choc, infiltrations d’acide hyaluronique, de PRP ou de cellules souches. Bien qu’utilisées quotidiennement par des médecins du sport à la pointe du progrès, certaines de ces méthodes demandent encore à être évaluées scientifiquement pour faire la preuve de leur plus-value par rapport aux autres techniques plus anciennes.

Pour rappel, sur le 1er numéro consacré à la pathologie ostéo-articulaire du sportif, il a été traité les problèmes d’élongation, déchirure et de claquage ; les tendinopathies de la coiffe des rotateurs ; l’épaule douloureuse instable ; la pubalgie du sportif ; et le syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

Sur celui-ci, nous passerons en revue les métatarsalgies du sportif ; la tendinopathie d’Achille ; les bénéfices et risques des substances susceptibles d’améliorer la performance ; les facteurs de croissance et cellules souches ; ainsi que la place de la rééducation dans la prévention et dans le programme de reprise sportive.

 

Pr Fadoua ALLALI

Chef de Service de Rhumatologie B

Hôpital El Ayachi – Rabat

 

Chargement...