Explorations paracliniques du rhumatisme par dépôt de pyrophosphate de calcium // N°100

 

 

 

Les présentations cliniques et radiologiques du rhumatisme par dépôt de pyrophosphate de calcium (CPPD)  sont très variables et le diagnostic est généralement posé sur la mise en évidence de microcristaux de pyrophosphate de calcium (PPC) dans le liquide articulaire et la mise en évidence radiographique de l’incrustation calcique du cartilage. Les clichés standards peuvent montrer les calcifications intracartilagineuses et fibro-cartilagineuses. Récemment, plusieurs études ont rapporté l’utilité de l’échographie qui permet de mettre en évidence ces calcifications, apparaissant sous la forme de spots hyperéchogènes de taille infra-millimétrique, situés dans les fibrocartilages, et dans l’épaisseur du cartilage hyalin. L’échographie peut également fournir une aide diagnostique notamment à un stade infra-radiologique. La tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique peuvent aussi être utiles au diagnostic du rhumatisme par dépôt de pyrophosphate de calcium dans un contexte de monoarthrite inflammatoire ou dans les localisations rachidiennes.

 

 

 

 

 

Auteurs : S. Lahrichi, K. Nassar, S. Janani

Service de rhumatologie, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...