Extraction des venins : Une industrie marocaine prometteuse ! // N° 120

 

Une startup récemment créée par l’Université Hassan II de Casablanca est actuellement en train de s’ériger en leader dans le domaine de l’extraction des venins. Il s’agit de la startup « Venoma UH2C » qui dispose déjà de clients parmi lesquels plusieurs multinationales spécialisées dans l’industrie du venin.

Le système robotisé inventé par les équipes de l’Université Hassan II est une version améliorée d’un premier prototype qui avait été élaboré en 2017 en collaboration avec Society of Experimental Biology (SEB) basée à Gothenburg en Suède. La première version de ce dispositif pouvait assurer l’exaction simultanée du venin auprès de 4 scorpions d’une seule espèce en même temps.

Plus abouti, le nouveau prototype présenté en janvier dernier, lors d’une conférence de presse, permet pour sa part de faire l’extraction de venin en utilisant 32 scorpions dans un seul convoyeur pour avoir un lot de venin de la même espèce dans des conditions biologiques qui peuvent être exploitées par l’industrie pharmaceutique et l’industrie cosmétique.

Depuis l’obtention de ce brevet, l’équipe composée de Mouad MKAMEL, doctorant qui a inventé le système robotisé d’extraction et responsable Recherche & Développement au sein de Venoma UH2C, Pr Omar TANANE, co-directeur de thèse, et Pr Rachid SAILE, directeur du laboratoire de Biologie et Santé de la Faculté des Sciences Ben M’Sik relevant de l’Université Hassan II, a reçu beaucoup de demandes des industriels à l’international, notamment de l’Amérique latine et de l’Europe.

Au niveau national, l’équipe veut participer à atténuer l’impact des envenimations par piqûre de scorpion, en contribuant à la production des antidotes de bonne qualité et en aidant le Ministère de la Santé à mettre en place des projets au niveau des régions les plus touchées du Maroc.

 

L’Opinion du 13 février 2022.

Chargement...