Fibrillation atriale induite par l’adénosine chez un Wolff Parkinson White masqué // N° 121

 

 

 

L’injection d’adénosine est une pratique courante dans la gestion des tachycardies supraventriculaires à QRS fins. Nous rapportons un cas d’un homme de 46 ans sans antécédent cardiovasculaire notable admis pour palpitations. L’électrocardiogramme a monté une tachycardie à QRS fins sans onde P. Après une injection d’adénosine, l’électrocardiogramme s’inscrit en fibrillation atriale avec des QRS larges, hémodynamiquement mal tolérée. Un choc électrique externe a permis de restaurer le rythme en sinusal ainsi que l’état hémodynamique. Un syndrome de Wolff-Parkinson-White est démasqué en post-réduction. L’évolution est favorable après ablation d’une voie accessoire antéro-latérale gauche.

 

 

Auteurs : MNO. Andriamihary, MR. Ranaivosoa, V. Rakotonirinarisoa, C. Moldovan*, P. Rougier*

Service de Cardiologie, CHU Befelatanana – Antananarivo (Madagascar)

*Service de Cardiologie, Centre Hospitalier de Mont de Marsan – Mont de Marsan (France)

Chargement...