Hypertension artérielle maligne multi-compliquée // N°74

Les phéochromocytomes sont des tumeurs endocrines composées de cellules dérivées de la crête neurale et secrétant les catécholamines. Le terme de phéochromocytome est réservé habituellement aux tumeurs développées aux dépens de cellules chromaffines de la médulosurrénale qui représentent 80 – 85 %. Les phéochromocytomes constituent une cause rare d’hypertension artérielle puisque leur prévalence chez l’hypertendu est estimée à 0,1-0,6 %.

Nous rapportons le cas d’un patient de 27 ans, ayant comme antécédent un AVC ischémique régressif faisant suite à un pic hypertensif. Depuis lors, il a été suivi pour HTA et mis sous traitement antihypertenseur après avoir fait le bilan étiologique d’HTA de l’OMS qui était négatif ! Or, il s’agissait d’un phéochromocytome. En effet, une fois l’exérèse tumorale réalisée, l’évolution a été marquée  par la régression de toute la symptomatologie dont souffrait le patient, à savoir, l’HTA et la dysglycémie.

L’objectif de cet article est de montrer qu’il est important de faire le diagnostic de phéochromocytome précocement en raison d’une curabilité chirurgicale de 90 %, de la possibilité d’une issue fatale spontanément en l’absence de traitement et de son caractère malin chez 10 % des cas.

 

 

Auteurs : H. El Aassri, A. Hassi*, Gh. El Mghari, S. Alj*, M. Ouali Idrissi*, N. Cherif Elidrissi Gennouni*, N. El Ansari
Service d’Endocrinologie, Diabétologie et Maladies Métaboliques, Laboratoire PCIM,  FMPM, Université Qadi Ayyad – Marrakech
*Service de Radiologie, FMPM, Université Qadi Ayyad – Marrakech

Chargement...