Hypertrophie bénigne de la prostate, Epidémiologie et diagnostic

Tumeur bénigne la plus fréquente de l’homme, l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est une affection liée au vieillissement. Elle est responsable dans la grande majorité des cas de troubles urinaires qui altèrent la qualité de vie et peuvent être à l’origine de complications potentiellement graves. L’HBP constitue un obstacle sous-vésical à l’écoulement des urines (signes obstructifs) et un agent irritant la paroi vésicale (signes irritatifs). Elle correspond à une hyperplasie des glandes de la prostate péri-urétrale (zone de transition de la prostate). La symptomatologie peut être stable ou s’aggraver plus ou moins rapidement sans qu’il existe un parallélisme anatomo-clinique entre la présence d’une HBP histologique (et notamment le volume de cet adénome) et la symptomatologie. En effet, une meilleure compréhension de la pathogenèse et de l’évolution naturelle de l’HBP a permis une meilleure prise en charge des symptômes qui en découlent.

Auteurs : YI. Dimi Nyanga, T. Moutawakkil, A. Arasalane, J. Mawuko Gadosset, M. Dakir, A. Debbagh, R. Rabii, R. Aboutaieb, F. Meziane

Service d’urologie, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...