Les inhibiteurs de JAK Une nouvelle option thérapeutique pour la dermatite atopique // N° 95

 

 

Les inhibiteurs de JAK par voie topique ou orale constituent une nouvelle option thérapeutique dans certaines dermatites atopiques (DA).

L’upadacitinib, un inhibiteur sélectif de JAK1, développé par les Laboratoires Abbvie, semble ainsi représenter un traitement intéressant, au vu d’un essai de phase 2b entrepris durant 16 semaines aux doses de 7,5 ; 15 et 30 mg/j chez 167 adultes avec une DA modérée à sévère non contrôlés par traitement topique. Les courbes d’amélioration globale (score EASI) et d’échelles de prurit ont été significativement meilleures pour les 3 doses d’upadacitinib en comparaison du placebo, et le pourcentage d’amélioration du score EASI a atteint respectivement 48, 44 et 69 % pour les 3 doses croissantes d’upadacitinib alors qu’il n’a pas dépassé 34 % pour le placebo. Une analyse post-hoc a confirmé que l’upadacitinib agit sur de multiples symptômes de la maladie, (prurit, douleur, sommeil…) limitant ainsi l’impact de la dermatite atopique.

 

AMP du 31 octobre 2019.

Chargement...