Quel intérêt du suivi thérapeutique pharmacologique pour les autres thérapeutiques ?//N°78

 

Le suivi thérapeutique pharmacologique des antiarythmiques permet d’optimiser le traitement tout en réduisant la toxicité  connue de ces médicaments. Certains antiarythmiques ont montré une grande variabilité pharmacocinétique interindividuelle et une toxicité importante, d’où la recommandation d’un suivi régulier des concentrations plasmatiques notamment pour la quinidine, la disopyramide, la flecainide et la digoxine. En psychiatrie, le suivi thérapeutique pharmacologique est indiqué dans certaines circonstances cliniques comme la suspicion de non compliance du patient, une toxicité ou un échec thérapeutique, chez certaines populations (âges extrême, femme enceinte, patients avec dysfonction d’organe). Cette approche a prouvé son apport pour les antidépresseurs tricycliques, le lithium et la méthadone. Le suivi des concentrations sanguines des immunosuppresseurs et plus particulièrement de la cyclosporine a permis de diminuer le taux de rejet aigu des transplantations et les effets toxiques de ces médicaments.

 

 

Auteurs : N. Badrane1,2, F. Zalagh1, N. Ait Daoud1,2, R. Soulaymani Benhceikh1,3, O. Elbouazzi1
1- Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc
2- Faculté des Sciences Ibn Tofail de Kénitra
3- Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat, Université Mohammed V Souissi

 

Chargement...