fbpx

Isturisa® Nouvelle spécialité // N° 132

 

 

Isturisa® comprimé pelliculé du laboratoire Recordati Rare Disease, est un nouveau médicament indiqué dans le traitement du syndrome de Cushing endogène chez l’adulte. Son principe actif, l’osilodrostat, est une nouvelle substance au sein de la classe des inhibiteurs de la stéroïdogenèse. Il inhibe la 11β-hydroxylase (CYP11B1), l’enzyme responsable de l’étape finale de biosynthèse du cortisol dans la glande surrénale.

Trois dosages sont commercialisés en pharmacie d’officine et à l’hôpital, à 1 mg, 5 mg et 10 mg d’osilodrostat.

En pratique, la posologie d’Isturisa® est adaptée au taux de cortisol et à la réponse individuelle du patient. La posologie initiale est de 2 mg 2 fois par jour, sauf exception. Elle est augmentée progressivement, par pallier, sans dépasser 30 mg 2 fois par jour. Si le taux de cortisol est trop bas, une diminution de la dose ou une interruption du traitement peut être nécessaire.

Les patients doivent être surveillés pendant le traitement. Cette surveillance des patients porte sur les éléments suivants :

  • les concentrations de cortisol ;
  • les concentrations d’électrolytes : l’hypokaliémie, l’hypocalcémie ou l’hypomagnésémie doivent être corrigées avant de débuter le traitement ;
  • les symptômes associés à l’hypocorticisme : chez ces patients, il convient de surveiller l’hypotension, l’hyponatrémie, l’hyperkaliémie et/ou l’hypoglycémie ;
  • la fonction cardiaque : un ECG doit être réalisé avant le début du traitement, dans la semaine qui suit l’instauration du traitement et ensuite si cliniquement indiqué. Le rapport bénéfice/risque doit être soigneusement évalué chez les patients présentant des facteurs de risque d’allongement de l’intervalle QT.

La prescription est restreinte aux médecins compétents en nutrition, aux spécialistes en diabétologie, endocrinologie et médecine interne.

 

VidalNews du 23 mars 2023.

Chargement...