Journée de la santé mentale Le plaidoyer de la SMPPA //N°106

 

Le 10 octobre dernier, le monde a célébré la journée de la santé mentale dans une atmosphère pesante et inquiétante. Les résultats d’une enquête portant sur 130 pays, publiés récemment par l’OMS, montrent l’impact très néfaste de la pandémie de Covid-19 sur l’accès aux services de santé mentale ainsi que l’augmentation nette des troubles mentaux, notamment chez les enfants et adolescents. 

A l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale et durant les 7 mois qui l’ont précédée, la Société Marocaine de Pédopsychiatrie et Professions Associées (SMPPA) a lancé des cris d’alerte et mené plusieurs actions de plaidoyer et de sensibilisation :

  • Courriers adressés au Chef du gouvernement et au Ministre de l’éducation, en collaboration avec la Société des Sciences Médicales et les Sociétés nationale et régionales de pédiatrie ;
  • Participation aux travaux du « Comité National de Veille pour le Suivi de la Santé de l’Enfant durant la pandémie de Covid-19 » et rédaction de recommandations. Cinq membres de la SMPPA, quatre pédopsychiatres et une psychologue, ont été nommés le 19 juin au sein de ce comité pour conseiller le Ministre de la Santé sur les éventuelles mesures à prendre ;
  • Organisation de web-conférences pour sensibiliser professionnels et familles sur l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la santé mentale de l’enfant.

La SMPPA a en outre consacré le 18 septembre dernier un Webinaire entier à ce thème et recueilli plusieurs recommandations, les unes émanant de professionnels, d’autres d’associations de parents d’enfants autistes et d’enfants présentant des troubles des apprentissages. Un document synthétisant le tout figure sur le site de la SMPPA : www.smppa.ma

Par ailleurs, la SMPPA souhaite prendre part au plaidoyer mondial et défendre le fait que la santé mentale infantile doit devenir une priorité de l’action publique. Selon la société savante, plusieurs besoins se font sentir de façon urgente dans notre pays, comme par exemple : la définition de programmes nationaux de santé mentale infantile ; la reconnaissance des services de santé mentale infantile comme étant des services essentiels ; l’augmentation du budget national alloué à la santé mentale infantile ; et la mise en œuvre de la politique nationale de protection intégrée de la santé de l’enfant avec un système efficient de protection sociale infantile.

 

CP de la SMPPA du 10 octobre 2020.

Chargement...