Le reflux gastro-œsophagien réfractaire : Diagnostic et prise en charge // N° 116

Auteurs : H. Meyiz, A. Akjay, I. Eljaadi, L. Grihe, I. Mellouki

Service de gastro-entérologie, Hôpital Duc De Tovar, CHU de Tanger – Tanger

Faculté de médecine et de pharmacie de Tanger, Université Abdelmalek Esaadi – Tétouan

Résumé

Jusqu’à 40 % des patients présentant des symptômes suspects de reflux gastro-œsophagien (RGO) ne répondent pas complètement au traitement par inhibiteur de la pompe à protons (IPP). Il faut donc faire une distinction entre les symptômes de reflux réfractaires, les symptômes réfractaires du RGO, et un véritable RGO réfractaire. L’exploration approfondie est donc nécessaire pour faire la distinction des différentes entités. Aux termes des examens complémentaires, un reflux réfractaire peut correspondre soit à la persistance de lésions d’œsophagite peptique sous IPP, soit à la persistance d’un reflux acide ou peu acide sur la pH-impédancemétrie réalisée sous IPP. La prise en charge du reflux réfractaire est codifiée. La gestion initiale peut inclure l’hygiène de vie et l’optimisation du traitement médical.

 

Chargement...