L’embolie pulmonaire fibrinocruorique, Épidémiologie, facteurs de risque et physiopathologie // N°65

 

L’embolie pulmonaire fibrinocruorique (EP) est une affection fréquente et potentiellement grave dont l’incidence augmente avec l’âge. Elle est le plus souvent secondaire à une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs et constitue à ce titre, la manifestation la plus sévère de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV). La MTEV est le témoin d’un déséquilibre entre deux processus physiologiques : l’hémostase et la fibrinolyse. Ce déséquilibre survient à l’occasion de facteurs acquis ou innés (comme une thrombophilie biologique), d’évènements déclenchants ou de facteurs de risque prolongés, liés au patient ou au contexte.

 

Auteurs : I. Bechri, N. Houari, A. El Bouazzaoui, B. Boukatta, N. Kanjaa
Service d’anesthésie réanimation A4, CHU Hassan II – Fès

Chargement...