Les aspects médico-légaux de l’électrocution // N° 117

 

 

Nous avons réalisé une étude rétrospective sur les cas d’électrocution autopsiés au niveau de la morgue du Centre Hospitalier Préfectoral Al Ghassani à Fès, sur une période de trois ans (2013-2015). Les données ont été recueillies à partir des dires des familles, des procès verbaux établis par la police ou la Gendarmerie Royale et les constations faites après une autopsie complète.

Les cas rapportés représentent environ 1 % de l’ensemble des cas autopsiés sur la même période. Les 14 cas observés sont survenus suite à une électrocution accidentelle soit en milieu professionnel (42,86 %) soit à domicile (35,71 %).

La majorité des victimes avait un âge inférieur à 30 ans (57,14 %) avec une légère prédominance masculine (57 %). Nous avons constaté une prédominance des cas lors de la saison d’été (42,86 %). Le membre supérieur était porteur d’une marque électrique dans 71,43 % des cas. Tous les décès sont survenus sur les lieux de l’incident électrique.

Le décès suite à une électrocution reste rare par rapport aux autres causes accidentelles. Il survient essentiellement en milieu professionnel et à domicile. C’est la raison pour laquelle il faut améliorer et renforcer les mesures préventives dans ces deux milieux.

 

 

 

Auteurs : S. Nya, A. Dami*

Service de Médecine Légale, CHU Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Faculté de Médecine et de Pharmacie de Tanger, Université Abdelmalek Essaadi – Tanger

*Service de Médecine Légale, CHU Mohammed VI de Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie de Marrakech, Université Cadi Ayyad – Marrakech

Chargement...