Lésions annulaires unilatérales ;
Penser à une pathomimie //N°73

 

 

La pathomimie cutanée est la plus fréquente des pathomimies. Il s’agit d’une maladie factice correspondant à une auto-provocation consciente, dissimulée et apparemment irrationnelle, de lésions cutanées. Il s’agissait de deux patientes, de 15 et 21 ans, sans antécédent particulier, qui présentaient des ulcérations annulaires superficielles strictement localisées sur le membre supérieur gauche. L’interrogatoire retrouvait chez la plus jeune des difficultés scolaires et chez la seconde des tensions familiales. Des biopsies cutanées étaient non spécifiques et une guérison spontanée était observée dans les deux cas. Le diagnostic de pathomimie avait donc été retenu. La pathomimie affecte plus fréquemment les adultes jeunes et adolescents de sexe féminin. Le spectre des lésions est très variable. Le tableau est souvent stéréotypé avec des lésions ne ressemblant à aucune lésion répertoriée de topographie évocatrice, siégeant au niveau des zones facilement accessibles. Le caractère provoqué est toujours nié par les patients. L’attitude à adopter face à de tels patients est difficilement codifiable. Une prise en charge pluridisciplinaire et précoce est nécessaire.

 

Auteurs : C. Ebongo, I. Naciri, O. El Anzi, S. Mai, N. Ismaili, K. Senouci, B. Hassam
Service de Dermatologie et Vénéréologie
CHU Ibn Sina – Rabat

 

Chargement...