Lithiase urinaire, comment je préviens la récidive ? // N°74

 

Le taux de récidive de la lithiase urinaire est important et pourrait atteindre 75 % à 20 ans. Après le premier épisode lithiasique, il est d’environ 15 % à un an, 35 % à cinq ans et de 50 % à dix ans, ce qui constitue un véritable problème de santé publique du fait du coût engendré par la prise en charge thérapeutique. La prévention de la récidive lithiasique reposant sur une enquête étiologique systématique peut faire appel à un traitement pharmacologique en plus des recommandations hygiéno-diététiques. Cette prise en charge devra respecter trois principes : identifier les facteurs favorisant la lithiase, respecter une gradation raisonnable en fonction de la sévérité de la lithiase, et surveiller l’adhésion du patient au traitement en demandant un recueil des urines des 24 heures. Grâce à un traitement médical bien conduit, on peut espérer un arrêt de l’évolutivité lithiasique dans plus de 80 % des lithiases récidivantes, ce qui en fait une des affections rénales les plus accessibles au traitement préventif.

 

 

Auteurs : N. Kabbali1, Y. Allata1, G. EL Bardai1, T. Sqalli1,
Service de néphrologie, CHU Hassan II – Fès
Equipe R.E.I.N, laboratoire de bases moléculaires en pathologie humaine et outils thérapeutiques, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah – Fès

Chargement...