Maladie de Horton et tocilizumab
Résultats d’un essai randomisé // N°73

 

Dans la revue NEJM, les résultats d’un essai randomisé double aveugle ayant évalué le tocilizumab (TCZ) dans la maladie de Horton histologiquement prouvée ou ayant une atteinte des gros vaisseaux confirmée par angiographie, par scanner, IRM ou TEP, ont été rapportés. Les patients nouvellement diagnostiqués ou en rechute étaient éligibles.
Cet essai randomisé a été mené sur 1 an et comportait 4 bras avec une répartition 2 :1 :1 :1. Dans le 1er groupe, les patients recevaient le TCZ en sous-cutanés à la dose de 162 mg/s et de la prednisone diminuée progressivement sur 26 semaines.
Le 2e groupe recevait du TCZ toutes les 2 semaines et une corticothérapie progressivement diminuée sur 26 semaines. Le 3e groupe recevait le placebo en sous-cutanée et une corticothérapie progressivement diminuée sur 26 semaines. Le dernier groupe recevait le placebo toutes les semaines et une corticothérapie progressivement diminuée sur 52 semaines. Leur randomisation était stratifiée en fonction de la dose initiale de prednisone, ≤30 mg versus >30 mg.
A la semaine 52, 56 % des patients du groupe TCZ hebdomadaire et 53 % des patients du groupe TCZ 1 semaine/2 étaient en rémission sans rechute versus 14 % des patients du groupe placebo ayant reçu 26 semaines de prednisone et 18 % des patients du groupe placebo ayant reçu 52 semaines de prednisone (p <0,001).
Le pourcentage de patients qui a développé une poussée au cours du temps était de 23 % dans le groupe TCZ hebdomadaire, 26 % dans le groupe TCZ toutes les 2 semaines et 66 % et 49 % respectivement dans les groupes placebo, traitement corticoïde 26 et 52 semaines.
La tolérance du TCZ était excellente sans plus d’effets indésirables par rapport au groupe placebo. Il n’y a eu aucune perforation gastro-intestinale et aucun patient n’est décédé.
Selon les auteurs, le traitement d’une maladie de Horton avec l’aide du TCZ permet de limiter le traitement corticoïde à 6 mois chez plus d’un patient sur 2. Toutefois, il est recommandé selon les spécialistes de réserver le TCZ pour les patients à haut risque d’effets indésirables sérieux liés aux corticoïdes et pour les patients ayant des rechutes répétées non contrôlées par de faibles doses de prednisone.

 

New England Journal Medicine 2017;77:317-28.

Chargement...