Maladie de Parkinson Les promesses de la A-dopamine // N° 92

 

 

En se fondant sur le concept d’administration continue de l’insuline, une équipe française du CHU de Lille développe une forme de dopamine qui pourrait être délivrée directement dans le cerveau, la A-dopamine. Une avancée présentée à la 13e édition de l’International Basal Ganglia Society, à Biarritz.

Selon les auteurs, qui ont repris le concept d’administration en continue d’insuline chez le patient diabétique, la A-dopamine est stockée dans une pompe implantée en sous-cutanée dans l’abdomen des patients. Un fin cathéter sous la peau est relié à cette pompe, ce qui permet de distribuer localement la dopamine dans les ventricules cérébraux, près du striatum, un des noyaux gris centraux siège de la sécrétion physiologique de la dopamine.

« Les essais de cette forme de dopamine anaérobie (A-dopamine) sur les modèles animaux de la maladie de Parkinson montrent une restauration des fonctions motrices (pas de tachyphylaxie, ni de dyskinésies) », rapportent les experts Lillois. Dans cette ville, une étude pilote unicentrique est prévue début 2020.

 

Le Quotidien du Médecin du 24 juillet 2019.

 

 

Chargement...