Maladie ulcéreuse gastro-duodénale et Ramadan // N° 89

 

 

 

Le jeûne du Ramadan s’accompagne d’une augmentation de l’acidité gastrique sur 24 heures principalement en phase diurne. De fait, le patient atteint de maladie ulcéreuse gastro-duodénale est exposé à de nouvelles poussées de la maladie et surtout à ses complications, notamment l’hémorragie et la perforation dont l’occurrence est statistiquement plus élevée au cours du mois de Ramadan.

L’utilisation d’un inhibiteur de la pompe à protons permet à un patient atteint d’ulcère gastro-duodénal de jeûner sans risques si l’ulcère est cicatrisé et l’Helicobacter pylori éradiqué.

Le jeûne du Ramadan est déconseillé lorsque la maladie ulcéreuse gastro-duodénale est active.

 

 

 

 

Auteurs : A. Benzzine, F. Haddad, W. Badre

Service d’Hépato-Gastroentérologie

CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...