Maladie ulcéreuse gastroduodénale et Ramadan //N°110

 

Le jeûne du mois de Ramadan s’accompagne d’une augmentation de la sécrétion gastrique acide. Il est donc attendu que cette hypersécrétion soit responsable d’une recrudescence des poussées de la maladie ulcéreuse et de ses complications, en particulier la perforation.

L’objectif de cet article est de rappeler les risques accourus par un malade infecté par Hélicobacter pylori ou ayant développé un ulcère gastrique ou duodénal au cours du mois de Ramadan et de proposer éventuellement des mesures préventives chez les patients désirant observer le jeûne.

 

Auteurs : K. El Montacer, F. Haddad, W. Badre

Service d’Hépato-Gastroentérologie, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...