e-EULAR 2021 : Mavrilimumab dans la maladie de Horton // N° 113

 

 

D’après la communication « Mavrilimumab Reduces Time to Flare and Increases Sustained Remission in a Phase 2 Trial of Patients with Giant Cell Arteritis » au dernier congrès européen de rhumatologie (EULAR 2021), les résultats du mavrilimumab (anticorps monoclonal anti-récepteur du GM-CSF a) dans la maladie de Horton semblent prometteurs.

En effet, dans une étude randomisée, incluant 70 patients atteints d’une maladie de Horton, l’efficacité du mavrilimumab a été évaluée pour maintenir la rémission de la maladie chez les patients atteints de cette artérite inflammatoire. Au total, 70 patients atteints d’une maladie de Horton nouvellement diagnostiquée (n=35) ou en rechute (n=35) ont été randomisés (ratio 3:2) pour recevoir du mavrilimumab 150 mg SC/sem (N=42) ou un placebo (N=28). Les patients devaient avoir eu une maladie active au cours des 6 semaines précédant l’inclusion et avoir été mis en rémission par les corticostéroïdes : disparition des symptômes et CRP <1 mg/dL ou VS <20 mm/hr.

Le principal critère d’évaluation était le délai avant la première poussée de la maladie jusqu’à la semaine 26. La poussée était définie par une VS ≥30 mm/hr et/ou une CRP ≥1 mg/dL et la réapparition des symptômes ou une apparition/aggravation d’une vascularite à l’imagerie.

Au cours des 26 semaines, une poussée était observée chez 8 (19 %) patients sous mavrilimumab et 13 (46,4 %) patients sous placebo (réduction de 27,4 %). Par ailleurs, une rémission prolongée à la semaine 26 était obtenue chez 83,2 % des patients recevant du mavrilimumab et chez 49,9 % de ceux recevant un placebo.

Selon les auteurs, les résultats de ce nouveau traitement sont très encourageants et ouvrent la voie à une nouvelle piste thérapeutique pour la prise en charge de la maladie de Horton.

 

Rhumato.net European League Against Rhumatism (EULAR) ; e-congrès 2021 (2-5 juin 2021).

Chargement...