La musique pour stimuler la mémoire // N°63

 

Journal International de
Médecine du 21 octobre 2016.

Voilà plusieurs années que la musicothérapie est utilisée pour stimuler la mémoire des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. A l’occasion de la deuxième édition de la Semaine de la mémoire en septembre dernier à Caen, des neuroscientifiques ont fait le point sur cette pratique qui donne des résultats surprenants.

L’exposition du cerveau à la musique sollicite des circuits neuronaux très complexes et permet de réactiver les capacités résiduelles de la mémoire. Contrairement à une idée reçue, l’Alzheimer n’est pas une maladie de la mémoire globale et les patients atteints peuvent continuer à apprendre de nouvelles choses grâce à l’effet de répétition. Au cours d’ateliers de chant, les chercheurs de l’Unité Inserm 1077 ont observé que les malades étaient capables de mémoriser les mélodies au bout de 5 à 6 séances. Après plusieurs mois sans faire travailler les patients sur la chanson, cette mémoire de la mélodie demeurait. Les patients sont non seulement capables de se souvenir de chansons apprises dans leur jeunesse, mais d’après les scientifiques, « la réelle découverte, c’est qu’on peut apprendre des chansons nouvelles à un patient atteint de la maladie d’Alzheimer ». Des études en neuro-imagerie ont montré que la mémoire musicale était stockée dans de très larges régions du cerveau, beaucoup plus larges que celles du langage, autant dans l’hémisphère gauche que dans l’hémisphère droit. Les IRM permettent aux chercheurs de comprendre quel est le circuit emprunté par l’apprentissage d’une mélodie. Ils en tireront peut-être dans le futur de nouvelles pistes pour lutter contre la dégradation de la mémoire chez les malades.

 

 

Chargement...