Néphrotoxicité médicamenteuse //N°82

Les médicaments ont des effets rénaux qui se manifestent par divers mécanismes et qui peuvent toucher toutes les parties du rein. Les atteintes rénales induites par les médicaments sont au nombre de six : les atteintes prérénales, les néphropathies glomérulaires, les néphropathies tubulaires, les néphropathies interstitielles, les néphropathies vasculaires et les néphropathies obstructives. Cette néphrotoxicité survient principalement chez des patients ayant des facteurs de risque sous-jacents, rendant le rein plus fragile aux effets iatrogènes.

La prévention réside dans l’identification des marqueurs précoces de la néphrotoxicité, la correction des facteurs de risque, l’évaluation initiale de la fonction rénale pour une adaptation posologique adéquate, et l’exclusion d’autres facteurs néphrotoxiques. La récupération de la fonction rénale repose sur l’identification des facteurs de risque, un diagnostic précoce, l’arrêt rapide de l’agent causal et, dans certains cas, un traitement d’appoint pour une meilleure prise en charge de ces patients. Il est donc essentiel de reconnaitre les effets indésirables médicamenteux et d’établir une relation de causalité entre le médicament et l’évènement indésirable.

 

Auteurs : M. Hassani
Service de Néphrologie – Hémodialyse
Hôpital militaire Moulay Ismaïl – Meknès

Chargement...