Physiopathologie et implications cliniques de la vitamine B12 //N°107

 

 

La cobalamine, anciennement dénommée vitamine B12, est une molécule organométallique complexe. C’est une vitamine hydrosoluble, synthétisée par les microorganismes.

Les sources principales de la vitamine B12 sont la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers. Son assimilation dans l’appareil digestif dépend du facteur intrinsèque, qui est synthétisé par les cellules pariétales gastriques, et du récepteur cubam de l’iléon distal. 

La fréquence de la carence en vitamine B12 a pour conséquence une prescription courante de son dosage qui peut paradoxalement révéler une hypervitaminémie B12. Cette dernière est une anomalie fréquente et sous-estimée, d’où la nécessité pour le biologiste et le clinicien de connaitre la validité des mesures extrêmes des immuno-essais utilisés en routine.

Dans ce travail, on se propose de passer en revue la physiopathologie et les implications clinico-biologiques de la vitamine  B12.

 

 

Auteurs : R. Amaddah, G. Beddou, A. Boukhira, S. Chellak

Laboratoire de Biochimie-Toxicologie, Hôpital Militaire Avicenne – Marrakech

Chargement...