Le polype vésiculaire. Est-ce toujours une lésion précancéreuse ? // N°81

 

Le cancer de la vésicule biliaire est une maladie rare de très mauvais pronostic malgré les progrès réalisés en cancérologie digestive, ceci essentiellement du fait de la découverte tardive de la maladie et de l’absence de chimiothérapie efficace. Lorsqu’il est symptomatique, cela témoigne généralement d’un stade avancé de la maladie. L’objectif principal de la gestion des polypes vésiculaires est de prévenir le développement de carcinome vésiculaire. Une meilleure compréhension des caractéristiques clinico-pathologiques et des facteurs de risque des polypes vésiculaires est nécessaire pour mieux définir les populations à risque, établir des stratégies thérapeutiques appropriées et poser ainsi l’indication et les modalités d’une cholécystectomie (par laparotomie ou laparoscopie) avant une dégénérescence éventuelle. Cet article présente presque tous les aspects des polypes de la vésicule biliaire, y compris les facteurs de risque, le diagnostic clinique et la gestion de ces polypes à la lumière de quelques observations cliniques.

Auteurs : K. Ibn Majdoub Hassani, I. Toughrai, S. Ait laalim, K. Mazaz
Service de Chirurgie, CHU Hassan II – Fès

 

 

 

 

 

Chargement...