Prise en charge des patients présentant une éjaculation précoce// N° 88

 

 

 

La prise en charge des patients présentant une éjaculation précoce (EP) repose sur la combinaison des sexothérapies et des thérapies médicamenteuses. L’accompagnement sexothérapique vise à apprendre au patient comment mieux gérer son émotion et moduler les montées d’excitation. Cet accompagnement n’a pas pour seul objectif l’allongement du temps de pénétration mais aussi la relation conjugale dans le sens de l’atténuation des tensions et la recherche d’une sexualité harmonieuse en couple. La méthode comportementale décrite par Masters et Johnson, la technique du squeeze et la méthode de stop and go sont les thérapies les plus utilisées dans la prise en charge de l’EP.

Les Inhibiteurs Spécifiques de la Recapture de Sérotonine (ISRS) ont démontré leur efficacité dans le traitement de l’éjaculation précoce. La dapoxétine a été évaluée dans des études randomisées et a prouvé son efficacité à la demande. Aucun traitement pharmacologique n’aboutit à la guérison. En présence d’un homme se plaignant d’éjaculation précoce, la prise en charge doit combiner ces méthodes thérapeutiques afin de porter une aide médicale aux patients tout en réduisant leur anxiété.

 

Auteurs : M. Hamrifou, A. Moataz, R. Aboutaieb

Laboratoire de santé sexuelle

Faculté de médecine et de Pharmacie – Casablanca

Chargement...