Prise en charge de l’embolie amniotique // N° 120

 

L’embolie amniotique (EA) est définie par le passage accidentel de liquide amniotique dans la circulation maternelle. C’est un accident rare, mais gravissime à forte connotation médico-légale. Le début est brutal, habituellement pendant le travail, une césarienne ou dans les 30 minutes suivant la naissance. Le tableau le plus fréquent est une détresse cardiorespiratoire aiguë, souvent associée à des manifestations neurologiques, puis à une coagulation intravasculaire disséminée entraînant une hémorragie grave de la délivrance. L’EA ne doit plus être un diagnostic d’élimination. Une démarche diagnostique rigoureuse doit être entreprise précocement. Elle est fondée sur le dosage de marqueurs sériques, en particulier l’insulin-like growth factor binding protein de type 1 (IGFBP1), et la recherche de cellules fœtales dans le liquide de lavage bronchoalvéolaire (LBA), et, le cas échéant, dans les veines cervico-isthmiques d’une pièce d’hystérectomie d’hémostase, ou à l’autopsie en cas de décès maternel. Le traitement reste purement symptomatique et impose la mise en œuvre rapide d’une réanimation lourde.

 

Auteurs : J. Bouihi, S. Benkirane, H. Saadi, A. Mimouni

Service de Gynécologie-obstétrique, CHU Mohammed VI – Oujda

 

Chargement...